des Hommes & des Arbres

 

 

L'ASSOCIATION

Actualité

Projets
- La Pirogue de Largouet, Port-musée de Douarnenez 2012

Equarrissage et charpente traditionnelle :
- Formations 2012
- Formations 2011


Château de Berzy-le-Sec :
- Stage 2012

- Stage 2011

- "Projet Pirogue", lac de Paladru

- L'atelier

- Four à pain en Dauphiné

Charpente traditionnelle
Le bois
Outils
Equarrissage
Sciage
Taille

Levage

Couverture


M. Fournier (Témoignage)

Contact

Liens

 

 

 

 

 

 

 


Couverture

Comme les autres étapes de construction, la couverture a longtemps utilisé les ressources locales.

- Nombre de régions ont pendant longtemps utilisé le chaume, de seigle, de blé, de roseaux, parfois même de genêts. Sous produit de l'agriculture, "gratuit" et disponible chaque année en abondance, bien mis en oeuvre et entretenu, il offre une bonne longévité ainsi qu'une bonne isolation.

- Le bois refendu, peu onéreux et facile à travailler était largement employé, fournissant essentes, tavaillons, essendoles... selon les essences utilisées (chêne, châtaignier, épicéa, mélèze...).

Le minéral est représenté par les différents types d'ardoises, de lauzes, ou les couvertures en lave. Il assure une longévité sans égal.

La terre cuite permet la fabrication de tuiles. Les formes sont nombreuses : canales, plates, écailles,... brutes ou émaillées. Elles offrent de grandes nuances de couleurs en fonction de leur chamottage et de la cuisson.

Le métal a longtemps été réservé aux toitures de prestige, puis urbaines. Sous forme de joint sur tasseau, ou de prototype de joint debout, en plomb, cuivre ou zinc.